Festival Allez’Chants – Intervenants des Ateliers vocaux

Bruno de Labriolle est tombé dans le chant grégorien quand il était tout petit, car ses parents l’emmenaient à la « messe en latin ». À 28 ans, diplômé d’un master d’histoire à la Sorbonne, il n’a pas cessé de chanter et de se former auprès de maîtres internationaux, comme Marcel Pérès (musique médiévale), Jean-Étienne Langianni (polyphonies corses), Dom Daniel Saulnier (musicologie grégorienne), Bartosz Izbicki (chant de la Renaissance), Frank Kane (polyphonies géorgiennes), Raphaël Picazos (enseignant au CNSM de Paris), Gabija Adamonyte (chant traditionnel). Il dirige la schola Saint-Bruno qui chante les vêpres et la messe tous les dimanches à l’église Saint-Bruno à Lyon, depuis 2019. En 2021, il crée la chaîne YouTube « École grégorienne », pour faire découvrir plus largement le chant grégorien. En 2022, la schola Saint-Bruno publie son premier disque intitulé « Vêpres de Pâques ». Parallèlement, il écrit et présente l’émission littéraire d’ARTE, « ARTE Book Club ».

https://www.leprogres.fr/societe/2022/03/06/le-chant-gregorien-illumine-l-eglise-saint-bruno-des-chartreux-tous-les-dimanches

Après des études de composition classique contemporaine, puis de direction de chœurs, Simon Reina évolue en tant que chanteur leader dans diverses formation de rock, chanson française, jazz et dans le quartet vocal TagadaTsing avec lequel il s’est produit dans toute la France (succès Avignon de 2017 et 2019). 

L’improvisation est au cœur de sa démarche créative, il s’inspire des Cercle Songs de Bobby McFerrin pour co-fonder en 2012 le mouvement Chant Pour Tous, de plus en plus répandu dans le monde. En 2019 émerge la graine d’un jeu de société, KantiKo jeux coopératifs de voix (en cours), afin de vulgariser d’avantage la pratique de l’improvisation vocale en groupe. 

En 2016 il crée le projet solo SIRCO (ethno-latin-beatbox), où il laisse une grande place à l’improvisation et à l’interaction avec son public. C’est avec SIRCO que s’épanouit l’âme de sa culture colombienne empreinte de danse, de nature sauvage et de partage. C’est cette ouverture qui l’amène à créer régulièrement des ateliers et collaborations éclectiques dans des réseaux divers (psycologues, shamans, structures d’éducation spécialisée et d’accueil social, quartiers populaires, habitats participatifs…). Simon Reina Cordoba a fait du chant un outil facile d’accès et de la voix un moyen de communion au-delà de la communication.

Aujourd’hui Simon Reina Cordoba partage sa vie entre la scène et une intense vie associative où l’humain, la transparence et la coopération horizontale sont au cœur de l’organisation et de l’économie : création d’un écolieu en banlieue lyonnaise, gestion d’un lieu culturel associatif à Lyon, diffusion du jeu KantiKo et du mouvement Chant Pour Tous