Financement

PALIER 1 :

Les concerts sérénades

PALIER 2 :

Une saison solidaire

PALIER 3 : Soutien administratif

Palier 1 : 5000€

Un grand merci à nos premiers donateurs : Apolline, Lionel, Paul, Aline, James, Jean-Christophe, Christine, Mathieu, Cécile, Bertrand, Damien, Andrew, Maryse, Mathilde, Romain, Stéphane, Mahaut, Lorène, Romain, Estelle, Zoé, Joachim, Antoine

Qu’est-ce qu’un concert sérénade ?

C’est un concert sous ta fenêtre.

Dès le mois de mai, nous établissons un itinéraire d’une demi-journée dans un village que l’on a préalablement contacté pour nous assurer que nous sommes les bienvenus. Le moment venu nous allons à la rencontre de tout ce beau monde et chantons sous les fenêtres de notre public, et plus particulièrement des seniors et des personnes en situation de handicap.

Par ce moyen-là, nous voulons continuer de partager notre joie à chanter et à apporter la musique à un public isolé !

Cette année c’est dans le magnifique village de Saint-Symphorien-de-Lay (42), que nous aurons l’honneur de nous déplacer.

A quoi servira l’argent collecté ?

Palier 2 : 8000€

Des concerts ! Des concerts ! Des concerts !

Atteindre ce palier nous permettrai d’assurer l’ensemble de la saison PP (concerts en collaboration avec l’association JRS qui lutte contre l’isolement et l’exclusion sociale des demandeurs d’asile et des réfugiés, concerts de rue, projet avec le Vinatier, etc.).

Ainsi que nos deux concerts de fin de saison qui se dérouleront les 18 et 19 juin 2022 dans notre chère chapelle du Prado, qui nous héberge avec bienveillance depuis maintenant plus de 9 ans !

Notre Budget

Palier 3 : 12000€

Parvenir au palier 3 nous permettrai d’embaucher un soutien administratif afin d’épauler l’équipe du CA la saison prochaine et soutenir le développement des activités de toute l’association Lavéli. 🎉

A quoi servira l’argent collecté ?

Notre équipe

Les Phonies Polies

Nous sommes un ensemble d’une quarantaine de chanteur·euse·s de 20 à 40 ans.
Que nous soyons débutants ou expérimentés, nous, chanteur·euse·s des Phonies Polies, nous sommes tous prêts à passer un weekend à chanter en plein air pour le plaisir de la musique. Nous sommes capables de faire du vélo toute la journée sous un soleil de plomb pour nous rendre à notre prochain lieu de concert ou de nous transformer en serveurs et de jouer les hôteliers auprès du public. Les voyages à pieds ne nous effraient pas ni l’ascension de donjons vertigineux qui sont toujours des occasions de passer un moment convivial et en musique.
Nous sommes un groupe de chanteur·euse·s aux horizons que nous nous efforçons de maintenir variés. La volonté partagée de toucher notre public en toute circonstance crée entre nous des liens très forts que nous avons envie de renforcer en dehors de nos répétitions hebdomadaires.
La force des Phonies Polies, c’est la jeunesse des voix associée à une belle dynamique de groupe et agrémentée d’une exigence musicale et scénique.

La cheffe de chœur

Maude Georges a commencé sa vie musicale dans un petit camion vert nommé Oscar. A deux ans, elle y découvre la joie des peluches à chanson et des improvisations sur clochettes. Après avoir vainement tenté de convaincre ses parents de l’inscrire en cours de harpe (trop encombrant) ou de violon (trop faux), elle tombe nez à nez avec un saxophone, instrument qui la séduit immédiatement pour ses qualités vocales et surtout parce qu’il brille et qu’il attire l’attention de tous.

Maude Georges

Par la suite, elle intègre la maitrise du Conseil Général de la Loire (et s’approprie l’accordéon diatonique paternel inutilisé) où elle découvre le chant choral puis, en quatrième, la direction de chœur. Son bac en poche, elle quitte sa Loire natale pour Lyon, puis pour Berlin, et termine sa quête à la Haute Ecole de Musique de Genève.

Aujourd’hui, elle passe beaucoup de temps à monopoliser l’espace en se plaçant systématiquement bien devant chacun des groupes auxquels elle participe et surtout : en plein milieu. Que ce soit dans les ensembles de Lavéli (les Phonies Polies, Iels En Voix ou encore les chœurs des résidences d’été) ou dans ses projets de chanteuse en duo avec Elodie Redon, même si vous ne la cherchez pas : vous la trouverez !